Correspondant défense

Le correspondant défense c'est quoi ?

Créée en 2001, par le secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens Combattants, la fonction de correspondant défense a vocation à développer le lien armée-nation et promouvoir l'esprit de défense. Le rôle du correspondant défense est essentiel pour associer pleinement tous les citoyens aux questions de défense.

Et à Buzet sur Tarn, notre Correspondant défense il fait quoi ?

  • Partage d'actualités relatives à la défense pour les citoyens. Notamment en matière cyber car la défense à beaucoup évoluée ces dernières années.
  • Promotion du devoir de mémoire :
    • Sensibilisation aux événements qui ont marqués notre territoire
    • Organisation de cérémonies commémoratives

Vous avez des questions, nous sommes à votre écoute, utilisez le lien ci-dessous.

Actualités

Retour en images sur les précédentes commémorations

Quelques ressources en ligne intéressantes

Lien vers le site web Cybermalveillance.gouv.fr

Cybermalveillance.gouv.fr a pour missions d'assister les particuliers, les entreprises, les associations, les collectivités et les administrations victimes de cybermalveillance, de les informer sur les menaces numériques et les moyens de s'en protéger.

Agence de l'innovation de défense

L’innovation participative au ministère des Armées vise à stimuler et à favoriser l’émission d’idées de la part du personnel du ministère, à valider ces idées par la réalisation de prototypes ou de démonstrateurs, puis à favoriser la diffusion et le déploiement opérationnel des innovations qui en résultent.

Journée défense et citoyenneté

Chaque Français dès 16 ans doit faire le recensement citoyen obligatoire pour ensuite participer à la Journée Défense et Citoyenneté (J.D.C.). S'il ne fait pas ces démarches, il ne peut notamment pas s'inscrire aux examens et concours de l'État (permis de conduire, baccalauréat...) avant 25 ans. Le Français qui a fait son service militaire peut le prouver à l'aide d'une attestation des services accomplis ou, en cas d'exemption, d'un certificat de position militaire.

Un peu d'histoire

Les tragédies de Buzet (juillet - août 1944)

Le 2 juillet 1944, à l’entrée de la forêt de Buzet, un certain Gino Grazzia se présente au garde forestier, Gaston Ravary, qui occupe le pavillon de chasse du château de la Palmola. Jeune (22 ans), vêtu d'un cuir noir, dont il relève le col, une balafre au visage, Grazzia annonce au garde qu’il était prisonnier en Allemagne, qu’il s’est évadé et qu’il faut le cacher. Il porte une mitraillette et une croix de Lorraine, symbole de la Résistance. Un autre habitant de Buzet est contacté: Jean Bénazet, agriculteur. Ravary et Bénazet décident d’aider Grazzia et le conduisent chez la famille Porta, à la ferme de Borde-basse. Grazzia y passe la nuit, on lui a cédé grâcieusement le lit de la fille Porta, puis il rencontre Charles Gendre, autre agriculteur de Buzet, avant de repartir en milieu de journée.

Pour plus d'informations, cliquer sur l'image.