Accueil > Lycée du Nord-Est Toulousain

Le lycée à Buzet :une solution d'intérêt régional

En tant que Maire de Buzet et donc acteur "normalement" majeur de la ZAC des Portes du Tarn (PDT), je fais une nouvelle proposition afin que le lycée du Nord-Est Toulousain, lycée  tant attendu par nos populations, puisse voir le jour aux PDT. Étant propriétaires de foncier sur les PDT,  nous pourrions envisager de donner les hectares nécessaires à la création de ce lycée.
Pour que la région décide d'implanter un lycée sur un territoire, il faut que plusieurs conditions soient remplies :
1. L'implantation de ce lycée doit répondre à un besoin réel. Sur ce point, c'est une évidence.
2. La commune doit pouvoir fournir les surfaces nécessaires à la construction de ce lycée. Il s'agit en général de 5 à 6 hectares.
La commune pourrait fournir la moitié de cette surface. Il resterait à trouver l'équivalent coté Saint-Sulpice afin que le lycée soit sur la frontière 31-81 et soit donc un lycée régional !!
3. La commune ou la collectivité s'engage à financer la construction du gymnase. Sur un Budget de 87 millions d'euros (budget prévisionnel de la SPLA81), il est assez facile pour la SPLA81 de trouver l'argent nécessaire pour financer ce lycée. Quelques pistes : prendre les 2 millions prévus pour l'embranché fer (embranché fer gelé), rogner une partie des 9 millions prévus pour les aménagements paysagers de la zone ou diminuer la rémunération de la SPLA81 pour la maîtrise d'ouvrage (rémunération qui s'élève à 14 millions...). Le gymnase, dont le cout est estimé à 2 millions d'euros, n'est donc pas un problème....
Dans la mesure où ces chiffres (2, 9, 14 millions) peuvent être aisément et largement revus à la baisse afin de permettre d'investir dans les installations sportives pour le lycéen, la candidature de Buzet pour accueillir le lycée polyvalent aux Portes du Tarn semble être de loin la plus crédible et la plus sérieuse de toutes.
Il resterait à lever un obstacle juridique mais je le répète... Il y aurait un obstacle juridique pour voir un lycée s'installer sur les PDT mais pas pour installer 6 hectares de vigne d'ornement !!  Nos lycéens sont aussi d'Intérêt Régional !!

Le juridique ne doit plus être la fatalité des PDT.. S'il existe un obstacle juridique (statuts de la ZAC), celui-ci provient des porteurs du projet (no comment pour l'instant).. Il va falloir réparer l'erreur. Si ce n'était pas possible, il faudra en tirer toutes les conséquences....

 En créant un lien direct entre entreprises et formation (lycée polyvalent et autres),

 le lycée polyvalent peut justement rendre cette ZAC attractive pour les entreprises innovantes. Attractivité dont a cruellement besoin cette zone !! De plus, la thématique de l'économie circulaire et la proximité d'habitations interdisant le développement d'activité à risques sur cette zone garantissent l'implantation d'un lycée aux PDT en toute quiétude. Le lycée polyvalent aux PDT en facilitant le quotidien de nos lycéens  augmentera leurs chances de réussite.
Le lien entreprises-innovation-formation-jeunesse comme moteur de cette ZAC !! Autoroute (échangeur numéro 5), gare (Buzet ou Saint-Sulpice) sont aussi des atouts forts. Dans ce contexte, le choix de l'implantation d'un lycée polyvalent (en lien direct avec les entreprises) sur la frontière Tarn/Haute-Garonne aux PDT (Zone d'Intérêt Régional) semble le plus logique et le plus cohérent.
S'il est trop difficile de trouver les hectares manquants côté tarnais de la ZAC ou si l'implantation du lycée sur la frontière 31-81 pose problème, la SPLA81 a déjà acquis la surface nécessaire côté Buzet. Le lycée pourrait alors s'implanter entièrement sur la partie buzétoise de la ZAC. 
Construisons notre avenir plutôt que de l'espérer !! 

 

Gilles JOVIADO

 

Nos lycéens sont aussi d'intérêt régional

Réaction de Gilles Joviado Maire de Buzet sur Tarn aux différentes candidatures pour l'implantation du lycée du Nord-Est Toulousain.

J'ai lu dans la presse que 2 communes étaient candidates pour accueillir le lycée du Nord-Est Toulousain : une candidature cantonale, Gragnague et une candidature communale isolée, Bessières. Elles viennent donc en concurrence directe avec la logique et la cohérence : la candidature régionale, celle des Portes du Tarn (PDT), sur la frontière entre Tarn et Haute-garonne sur les communes de Buzet et Saint-Sulpice. Une zone éminemment RÉGIONALE : sur 2 départements avec voies ferrées doublées par la région, développement économique portée par la région et on y rajouterait le lycée (compétence régionale).

A cet endroit, nos élus, en dépit des doutes exprimés par association et citoyens, ont décidé de créer une grande Zone d'Intérêt Régional (ZIR) : près de 90 millions de budget et 200 hectares de terres agricoles consommées. 200 hectares !!! Nous avons donc maintenant le devoir collectif que cette zone fonctionne et réponde aux attentes et besoins de nos concitoyens.

Nous devons penser intérêt général, respect des territoires. Soyons responsables et ayons le réflexe préservation des terres agricoles. Il faut être en cohérence avec la politique volontariste de la Région en terme de Développement Durable : Les terres agricoles des PDT ont déjà été vouées à une autre destination : Ne pas en détruire d’autres à quelques kms.

Arrêtons de vouloir consommer des terres agricoles à tours de bras sans recenser les endroits déjà existant pouvant accueillir différents projets. Arrêtons le ridicule !!

Si le lycée ne s'implante pas aux Portes du Tarn, il faudra réduire la taille de cette zone....

 

Les PDT sont desservies par l'A68 (échangeur autoroutier double), 2 routes départementales (D630 et D888), une gare, des voies douces, des lignes de bus tarnais es et Haut-Garonnaises,..

Cette zone accueillera des entreprises de pointe, portant sur des produits innovants, des métiers du futur,  de la recherche...

Il est donc cohérent que dans ce contexte fort d'innovation, de recherche et d'avenir, le lycée polyvalent du Nord-Est Toulousain s'installe aux PDT : une identité forte pour le lycée polyvalent. Il y aura des échanges entre les entreprises et le lycée : création indispensable d'un lien de proximité  entre le monde du lycée et celui de l’entreprise. Il en sera un des moteurs de la zone et résoudra, non seulement les problèmes du Nord-Est Toulousain en terme de lycée mais aussi celui de l'Ouest tarnais.

Cette zone est sur 2 départements (Haute-Garonne et Tarn), 3 communes (Buzet, Roqueserrières et Saint-Sulpice) et bientôt sur 3 communautés de communes (CCTA, C3G et Val Aïgo : 3 communautés qui appartiennent à 4 cantons différents). La Cora (communauté de Rabastinois) est à 4 Kms. Ainsi, les Portes du Tarn sont à l'intersection de quasiment 4 communautés de communes soit plus de 72 000 habitants, population jeune avec un dynamisme démographique important.

Dans un rayon maximum de 19 Kms autour de cette zone se trouvent 8 collèges. 

 

Localisation centrale des PDT , « à la croisée des chemins », elle facilitera le quotidien de milliers de lycéens, augmentant leurs chances de réussite : un des leitmotiv de la Région.

Faites donc lire cet article aux différents candidats aux élections régionales. Je suis certain que vous obtiendrez un large consensus en faveur de l'installation du lycée aux PDT.

Une belle ambition pour un beau territoire !!!

 

Gilles JOVIADO