Accueil > Vie communale

Vie communale

21.jpg

Parcourez cette rubrique pour vous informer sur la vie passée, présente et à venir de la commune de Buzet-sur-Tarn :

Depuis 1994

Depuis 1994, BUZET appartient à la Communauté de Communes Tarn et Agout (C.C.T.A), qui siège à Saint Sulpice la Pointe.
La C.C.T.A regroupe 22 Communes : 2 communes haut-garonnaises (Azas, Buzet sur Tarn) et 20 tarnaises (Ambres, Bannières, Belcastel, Garrigues Labastide St Georges, Lacougotte-Cadoul,  Lavaur, Lugan, Marzens, Massac-Seran, Montcabrier, Roquevidal, Saint Agnan, Saint Jean de Rives, St Lieux les Lavaur, Saint Sulpice la Pointe, Teulat, Veilhes, Villeneuve-lès-Lavaur, Viviers-lès-Lavaur). Elle compte 28 000 habitants.
Pour en savoir plus sur la C.C.T.A, vous pouvez aller sur son site officiel en cliquant sur le lien ci-dessous : http://www.cc-tarnagout.fr/ 

 Intégration de la Commune dans le périmètre de la Communauté de communes Val Aïgo 

 

Certains l'ont déjà appris, nous avons reçu, hier,  l'arrêté préfectoral portant extension du périmètre de la communauté de communes Val Aïgo à la commune de Buzet-sur-tarn.

 

En clair : "Article 3 : .... l'intégration de la commune de Buzet-sur-Tarn dans le périmètre de la Communauté de communes Val Aïgo emporte retrait de cette commune du périmètre de la Communauté de communes Tarn Agout."

 

Il reste à voir comment et si c'est opportun pour la communauté de communes Val Aïgo et le Conseil Départemental de la Haute-Garonne de rentrer dans le SMIX des Portes du Tarn. Opportun, mes interlocuteurs me l'ont confirmé. Reste à savoir comment. C'est l'objet des négociations. Tous les interlocuteurs travaillent dans un esprit constructif sur ce sujet... 

 

Vous connaissez tous ma position. J'ai travaillé, il y a maintenant quelques années avec quelques Buzétois, à une proposition de contre-projet au projet des Portes du Tarn. Une fois élu, j'ai déposé un recours gracieux contre ce projet. Sans suite... Nous avons donc travaillé à faire en sorte que ce projet évolue. Étonnamment, nous avons, sur différents points (pas tous), été entendus par les porteurs de projets. Restait à maîtriser l'aspect financier du projet, à avoir une vision globale sur nos différentes zones d'activité (éviter doublon et concurrence : jouer la complémentarité) et faire en sorte que cette zone ne soit pas qu'une zone tarnaise (point faible du projet par rapport à la concurrence Haut-Garonnaise). 

 

Notre entrée dans la communauté de communes Val Aïgo offre des perspectives intéressantes sur ces trois points. Saisissons cette opportunité !! Allons vers le gagnant-gagnant !!

 

Beaucoup se sont étonnés de mon silence depuis des mois sur ces sujets. Je vous l'avoue : c'était très dur... Si je n'ai parlé que de lycée, mais ce lycée fait partie de la problématique Portes du Tarn car il s'agira  d'un lycée à dimension réellement régionale car connecté (au sens propre (réseau de chaleur , lien avec les entreprises, voies douces) et au sens figuré) à ce qui se fera aux Portes du Tarn. Une cohérence implacable. C'est un tout !! Il serait complètement incohérent de créer une zone de 198 hectares pour y fixer les emplois et voir nos lycéens continuer à aller à Raymond Naves. 

Voilà. 

L'essentiel est que les négociations aboutissent pour le bien de notre territoire et que le lycée soit à Buzet à deux pas des Portes du Tarn et de notre centre-bourg. Comme vous le savez depuis la dernière réunion publique, ces deux éléments sont liés. 

 

Le lycée ne pouvant être directement dans la zone des Portes du Tarn, nous avons fait une autre proposition. Nous avons été attentifs aux conseils des techniciens de la région et notre dernière proposition est maintenant la plus pertinente et cohérente.

 

Donc encore un peu de travail, de patience et de silence.